In: Blogue, Client, Numérique

CINQ MOMENTS FORTS DE LA CONFÉRENCE TALKAUTO CANADA 2017

Le mercredi 8 novembre dernier, des centaines de passionnés de l’automobile ont convergé vers le Centre des congrès de Toronto pour assister à la sixième conférence annuelle TalkAUTO Canada, organisée conjointement par J.D. Power et Canadian Black Book.

Ayant pour thème « L’engagement du client à l’ère numérique », une grande partie du contenu de la conférence était axée sur les technologies émergentes auxquelles l’industrie est confrontée à l’heure actuelle.

1. LES CONCESSIONNAIRES DISCUTENT DE LA GÉNÉRATION DE LEADS ET DE L’AVENIR DU COMMERCE AU DÉTAIL ÉLECTRONIQUE

Le groupe de concessionnaires pour la présentation matinale était composé de représentants du concessionnaire de premier plan de partout au Canada.

Le groupe a parlé de l’importance de réorganiser l’équipe en concession pour miser sur les clients potentiels et a constaté un taux de conversion et de conclusion de vente supérieur dans le segment des voitures d’occasion par rapport au segment des véhicules neufs.

Il a également discuté de la différence entre les clients potentiels au département du service et les clients potentiels au département des ventes, les participants déclarant qu’il est plus facile et plus opportun d’effectuer un suivi immédiat auprès des clients potentiels au département du service. Norman J. Hébert, vice-président, Développement des affaires pour le Groupe Park Avenue, a évoqué le succès que son groupe a connu avec l’utilisation des plateformes SMS/textos pour la prise de rendez-vous et les contacts avec les clients.

Sur la photo figurent (de gauche à droite) : Yves Varin, directeur national du développement des affaires chez Canadian Black Book (animateur), Shawn Morris, chef des opérations chez Endras Automotive Group, Susan Gubasta, présidente-directrice générale de Mississauga Toyota, Ilya Pinassi, v.-p. de l’exploitation chez Parkway Motors Hamilton, Norman J. Hébert, v.-p. de l’expansion de l’entreprise chez Groupe Park Avenue.
Sur la photo figurent (de gauche à droite) : Yves Varin, directeur national du développement des affaires chez Canadian Black Book (animateur), Shawn Morris, chef des opérations chez Endras Automotive Group, Susan Gubasta, présidente-directrice générale de Mississauga Toyota, Ilya Pinassi, v.-p. de l’exploitation chez Parkway Motors Hamilton, Norman J. Hébert, v.-p. de l’expansion de l’entreprise chez Groupe Park Avenue.

Les concessionnaires ont également fait part de leurs points de vue sur le commerce électronique qui est en pleine croissance dans le secteur automobile et parlé de la façon dont la présence en ligne d’un concessionnaire fonctionne comme une salle d’exposition numérique.

Susan Gubasta, présidente-directrice générale de Mississauga Toyota, a affirmé que les interactions personnelles seront toujours nécessaires au moment d’acheter un véhicule. Les experts ont semblé parvenir à un consensus quant à l’importance de l’expérience utilisateur physique afin que les clients puissent vraiment comprendre les différents aspects du véhicule, à savoir les angles morts.

2. LARRY HUTCHINSON, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL DE TOYOTA CANADA, POSE D’IMPORTANTES QUESTIONS SUR LA CONDUITE AUTONOME

Le conférencier principal de la journée, Larry Hutchinson, président-directeur général de Toyota Canada a captivé l’assistance pendant près d’une heure avec son exposé « Setting a Course to the Future of Mobility » (Tracer la voie de l’avenir dans le secteur de la mobilité).

Il a mis en perspective l’engouement concernant les technologies en matière de véhicule autonome avec sa description du Cycle du Hype de Gartner, qui explique comment l’enthousiasme entourant les technologies prometteuses peut souvent occulter la réalité de sa viabilité commerciale à court terme.

Il a expliqué comment les gouvernements, les compagnies d’assurance, les fabricants et les associations devront conjuguer leurs efforts au cours des prochains mois et des années à venir pour introduire les véhicules autonomes sur le marché grand public.

Photographié : Larry Hutchinson, président-directeur général de Toyota Canada inc., s’adressant à l’assistance du Centre de congrès de Toronto.
Photographié : Larry Hutchinson, président-directeur général de Toyota Canada inc., s’adressant à l’assistance du Centre de congrès de Toronto.

Le moment le plus mémorable de son discours fut sans nul doute lorsqu’il a demandé à l’auditoire : « Combien d’entre vous aiment conduire? » Lorsque pratiquement tout le monde dans la salle a levé la main, il nous a alors posé la question suivante : « Voulons-nous cesser une activité que nous semblons tellement aimer? »

Il a également posé des questions destinées à stimuler la réflexion : « Quel est le niveau de sécurité? », « Quand devons-nous décider qu’il est acceptable de déployer cette technologie sur des millions de véhicules? » Il a même poussé l’analyse plus loin avec ces questions : « Les véhicules autonomes pourront-ils accélérer? » Un grand nombre de consommateurs n’ont peut-être pas songé au fait qu’ils devront respecter la limite de vitesse, qu’ils le désirent ou non.

3. ANDREW TAI EXPLIQUE POURQUOI LA NON-UTILISATION D’UNE TABLETTE REPRÉSENTE UNE OCCASION DE VENTE RATÉE

Andrew Tai, cofondateur et PDG de Motoinsight Inc., a donné le coup d’envoi de l’après-midi avec sa présentation « Digital Retailing Disruption » (Bouleversement dans le commerce au détail électronique). Il a montré comment le commerce au détail électronique dépasse largement le cybercommerce.

Il a invoqué la popularité de l’application mobile Starbucks Mobile Order & Pay et le succès de L’épicerie en ligne Cliquez et ramasser chez Loblaws. Ces entreprises ont su transformer leurs offres de produits physiques en des expériences d’achat en ligne très intéressantes.

Il a également mentionné que, selon lui, les magasins ayant pignon sur rue auront toujours leur place dans le paysage commercial, comme en témoigne Amazon Go, un concept créé par Amazon qui propose un modèle de magasinage en personne.

Photographié : Andrew Tai, cofondateur et président-directeur général de Motoinsight inc., donne un aperçu du commerce au détail électronique.
Photographié : Andrew Tai, cofondateur et président-directeur général de Motoinsight inc., donne un aperçu du commerce au détail électronique.

Une des conclusions les plus pratiques énoncées par monsieur Tai est que la stratégie de commerce au détail électronique omnicanal actuellement en place dans le commerce au détail électronique puisse passer sans difficulté vers une expérience client utilisant une tablette dans un emplacement physique. Il soutient que pour les choses comme la comparaison des prix, les options de paiement ou la démonstration de certaines caractéristiques sur un véhicule, une tablette constitue un accessoire de vente idéal pour contribuer à démontrer l’intégration des offres en ligne et physiques d’un concessionnaire.

4. BRAD DICKERSON DE LGM DIRIGE LE GROUPE « Département des services financiers »

Le deuxième groupe de la journée s’est concentré sur l’industrie du Département des services financiers.

Brad Dickerson, directeur des relations avec les fabricants chez LGM, s’est joint à trois autres spécialistes en financement et en assurances sur la tribune pour discuter de la numérisation et de la personnalisation de la vente, des outils de fabrication et du prix du véhicule potentiel sur les sites des fabricants et des concessionnaires et de l’importance de respecter les lois en vigueur dans l’industrie.

Sur la photo figurent (de gauche à droite) : JD Ney, directeur principal des pratiques dans le domaine automobile chez J.D. Power (animateur), Brad Dickerson, directeur principal de la stratégie clientèle chez le Groupe financier LGM, Lindsay Duffield, vice-présidente directrice des services aux concessionnaires de Sym-Tech, Norman J. Hébert, v.-p. de l’expansion de l’entreprise chez Groupe Park Avenue, Vincent Beretta, fondateur et président-directeur général de Walkaway Canada inc.

La conversation a porté principalement sur la lenteur du secteur du financement et des assurances à évoluer en comparaison avec les éléments de recherche et d’achat de véhicules en ligne. Il a mentionné que cette hésitation tenait à plusieurs facteurs, incluant les contraintes budgétaires, les priorités concurrentes des fabricants, la méfiance des concessionnaires entourant la disponibilité des prix en matière de financement et d’assurances pendant la période de recherche du véhicule.

5. JOSH BLOOM, DE FACEBOOK, RAPPELLE AUX SPÉCIALISTES EN MARKETING DE PENSER MOBILE

Josh Bloom, directeur du marketing des solutions globales et chef du marché vertical de la vente au détail de Facebook Canada, a été le dernier orateur et le deuxième conférencier.

Dans un style purement techno, il a captivé l’auditoire avec une présentation hautement visuelle et interactive intitulée « Mobile Moves Metal » (Le mobile déplace le métal).

Il a présenté certaines des meilleures publicités financées par les sociétés depuis quelques années, et il a expliqué pourquoi elles ont tellement capté notre attention. L’un de ces principaux messages est que la consommation du contenu mobile change les structures narratives des contes.

Photographié : Josh Bloom, chef des pratiques dans le domaine automobile chez Facebook Canada, démontre l’importance de la commercialisation axée sur la mobilité.

Selon monsieur Bloom, une règle d’or émergente et une « pratique créative » de la publicité est de s’assurer que l’annonce est agréable à regarder, même sans effet sonore. Plutôt que de reposer sur de longs dialogues et de la musique accrocheuse, tout réside dans le cadrage de votre histoire visuelle.